acces

Agenda

Le 01/10/2017
D L M M J V S
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 

Nos engagements qualité

Marquer ses oeufs, c'est obligatoire

Le 1er janvier 2015, la réglementation sur la vente directe d’œufs a changé. 

Depuis le début d’année, l’obligation de marquer les œufs avec le code producteur est généralisée. Les producteurs fermiers commercialisant leurs œufs directement (par exemple à la ferme) doivent marquer leurs œufs.

Pour tous les producteurs d’œufs, démarches à réaliser

Déclarer son activité au service sécurité sanitaire des aliments et alimentation. Celui-ci délivre alors un code marché public local (MPLC) qui servira à marquer les œufs.

Marquage des œufs

L’ensemble des œufs commercialisés à la ferme ou sur les marchés ou dans d’autres lieux doivent être marqués individuellement à l’aide de son code MPLC. De plus, au marché, le producteur doit indiquer son nom, son adresse, la période ou la date de ponte et le mode d’élevage à l’aide d’une affiche ou tout autre moyen approprié. Le marquage des œufs peut s’effectuer selon divers procédés : marquage au feutre à encre alimentaire, tampon individuel plat ou machine à encrer, table à encrer. Tout autre procédé permettant un marquage lisible du code attribué sur les œufs vendus peut être utilisé. Les œufs doivent être marqués individuellement.

Stockage des œufs

Les œufs doivent toujours être maintenus propres, mais ils ne doivent pas être lavés. Ils doivent être entreposés au sec, à l’abri d’odeurs étrangères, efficacement protégés contre les chocs et soustraits à l’action directe du soleil. Le stockage s’effectue dans un local sur la ferme jusqu’à la vente au consommateur. Les œufs doivent être entreposés et transportés à une température constante pour éviter toute condensation favorisant la prolifération des bactéries sur la coquille et leur pénétration dans l’œuf.

Délai de vente

Ayant une durabilité de 28 jours après la date de ponte, les œufs doivent être livrés au consommateur dans un délai n’excédant pas 21 jours après la ponte. S’il y a mélange d’œufs de différents lots, il faut se baser sur la date de ponte la plus ancienne. Les œufs sont dits « extra » ou « extra frais » jusqu’au 9ème jour après la ponte.

Conditions de vente

1/ Pour les producteurs fermiers ayant moins de 250 poules avec une vente à la ferme ou sur les marchés exclusivement

Vendre directement aux consommateurs soit sur sa ferme soit sur des marchés locaux. La vente d’œufs à des intermédiaires (épiceries, boucheries…) est interdite sauf si on a un centre de conditionnement.

2/ Producteurs fermiers ayant plus de 250 poules ou vendant à des intermédiaires

Les œufs doivent transiter par un centre d’emballage agréé qui peut se trouver sur l’exploitation. Un dépistage de la salmonella Enteritidis et ssp au sein des bâtiments d’élevage et des pondoirs doit être réalisé si le producteur fermier a plus de 250 poules pondeuses ou passe par un centre d’emballage agréé. 

Indications à fournir au consommateur 

1/ Mentions obligatoires

Que ce soit en vrac ou en emballage, tout agriculteur commercialisant des œufs à des intermédiaires doit pouvoir fournir au consommateur, de manière facilement visible et parfaitement lisible les indications suivantes : 

- la catégorie de qualité (mention « A » en combinaison ou non avec la mention « frais » pour les emballages) ;

- la catégorie de poids ;

- l’indication du mode d’élevage ;

- la signification du code producteur (sur la face intérieure ou extérieure de l’emballage pour les œufs emballés) ;

- la date de durabilité minimale ;

- une indication recommandant au consommateur de conserver les œufs réfrigérés après leur achat.

2/ Mentions facultatives

Sur les emballages et les documents commerciaux, il est possible de faire figurer, entre autre, le code du centre d’emballage. Il est également envisageable de préciser le mode d’alimentation (par exemple « céréales »), si ce type d’aliment représente au moins 60 % du poids de la formule dont au maximum 15 % des sous-produits. La mise en exergue d’une céréale particulière est possible, dès lors qu’elle constitue au moins 30 % de la formule utilisée. Lorsque plusieurs céréales sont mentionnées, chacune d’elles doit représenter au minimum 5 % de la formule complète.

Le centre d’emballage agréé

Un centre agréé réalise les opérations de mirage et calibrage. Il marque et emballe les œufs vendus à des intermédiaires.

Tout centre d’emballage agréé doit comprendre :

- un sas avec un vestiaire et un lavabo. C’est à cet endroit que l’on fera un premier tri des œufs en retirant de la vente les œufs non-conformes : cassés, salis ou fêlés ; 

- une salle équipée d’une calibreuse, d’une mireuse et d’un point d’eau ;

- un espace de conditionnement ;

- une salle de stockage.

Pour avoir un centre d’emballage, il faut déposer un dossier de demande d’agrément auprès des services vétérinaires.

Mentions légales | Contacts |  Pratique |  Plan du site - Allier |  Coordonnées    |  RSS